PEINTURE SUR CONTE


Un grand cadre de bois posé sur le sol, une « toile » tendue à peine transparente.

Personne, sauf une vague silhouette

Le conteur raconte.

Des traces, des lignes, apparaissent au rythme de la voix puis on devine… des lieux, des gens, l'histoire qui peu à peu se dessine, le cadre se remplit : des couleurs, des  silhouettes, abstrait, figuratif ?

La peinture est imprévisible se rattache à l’instant, sera éphémère.

Peu à peu, derrière le cadre, se devine le peintre.

 Accueilhttp://odilekayser.com