Le journal LIBÉRATION m’accompagne depuis longtemps.

Hors l’habitude de le mâcher, il est un compagnon de mes virées.

D’abord je le lis, en partie, puis j’en extraits des images (ou fragments) que je colle dans mes carnets de voyage.

Le 22/12/2011, en TGV First classe sur le trajet Nantes Marseille, il me vient l’irrésistible envie de faire l’inverse : de dessiner directement dans le journal.

Quasiment personne aux alentours, je m’étale et repeins Libé. C’est le jour de « la Corée du Mort ». Je customise plusieurs double page.

Par la suite, il me prend l’envie de « couvrir » un journal entier. Je récupère le Libé du jour précédent « Evora s’évapore » et la plupart des Libé jusqu’au 31/12/2011.

J’adore les jeux de Mots à 2 balles des titres de Libé.

Je profite des vacances pour m’immerger et réaliser ceci :

 Accueilhttp://odilekayser.com
BILAN:
Pour la première fois de ma vie, je repasse Libération (sans vapeur).
Voulant remettre en valeur ou enrichir des pages je fais un appel à la récupe: je constate qu'entre 2 Libé du même jour, il y des grosses différences d'encrage et de netteté d'image.
Je note l'influence des vibrations du train sur ma peinture.
je respecte la page des sports, la page des jeux et de la météo, et la pub en 4ème de couverture.